CPI Compression

Deux bagues valent mieux qu’une

La bague d’étanchéité TR2 de CPI améliore les performances d’étanchéité et réduit les émissions.

Compressor Products International (CPI) s’attaque aux émissions avec son dernier produit en attente de brevet, la bague d’étanchéité EMISSIONGUARD TR². Le dispositif, conçu pour les compresseurs alternatifs, combine deux bagues d’étanchéité en une seule afin d’améliorer les avantages en termes de réduction des émissions des variantes à une seule bague d’étanchéité.

« La bague d’étanchéité EMISSIONGUARD TR² est unique par sa construction dans la mesure où elle comprend deux bagues tangentes différentes ; la bague extérieure faisant tangente avec l’axe de la tige et la bague intérieure tangentielle de marche qui est retenue par la bague extérieure », a expliqué Jonathan White, responsable international produits chez CPI. « Bien que ces deux bagues ne soient pas nouvelles individuellement, leur association l’est, et nous avons constaté qu’elles présentent de nombreux avantages par rapport aux bagues d’étanchéité traditionnelles. »

Cette association élimine les fuites dans les coupes de la bague tangentielle intérieure, recouverte par la bague extérieure faisant tangente avec l’axe de la tige. Selon CPI, les bagues sont également dotées d’une butée usinée unique qui élimine les problèmes de rupture de tige.

« La plupart des types de bagues à faible fuite augmentent la température de contact de la tige grâce à une étanchéité potentiellement améliorée ou forment un joint de type labyrinthe en raison de l’équilibrage de pression », a affirmé Jonathan White. « La bague d’étanchéité EMISSIONGUARD TR² est un joint à contact total sur la tige de piston, mais grâce à l’interaction des deux bagues tangentielles, les frottements sont réduits. »

Les émissions dans les applications de compression de gaz ont fait les gros titres ces derniers mois. L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a mis à jour ses normes d’émission en mai 2016. Cette initiative visait à réduire les émissions de méthane de 2012 du secteur pétrolier et gazier de 40 à 45 % d’ici 2025. Mais en septembre, l’agence a proposé de revenir sur ces normes afin d’économiser 75 millions de dollars US par an de 2019 à 2025 (voir COMPRESSORTECH², novembre 2018, p. 39).

De plus, après un rapport du groupe scientifique des Nations Unies sur les effets du méthane et d’autres gaz à effet de serre sur l’environnement, les reportages étaient nombreux en octobre. Le rapport prévoit des conséquences désastreuses (températures mondiales plus élevées, pénuries alimentaires, sécheresses, feux de forêt) d’ici 2040 si le monde continue sur sa lancée.

« La législation sur les émissions ne cesse de se renforcer », a affirmé Jonathan White. « Globalement, nous devenons de plus en plus sensibles et conscients des effets néfastes des différentes émissions de gaz. C’est pourquoi la sortie de ce produit tombe à point nommé. »

La bague d’étanchéité TR², qui s’adapte à tous les diamètres de tige et à tous les gaz, améliore l’étanchéité des compresseurs alternatifs d’au moins 25 % par rapport aux bagues traditionnelles. Cette statistique provient de tests en laboratoire et sur le terrain effectués par CPI sur le TR², dont les résultats des performances sur le terrain pouvaient atteindre 50 % d’amélioration par rapport aux bagues traditionnelles, selon Jonathan White. Les tests en laboratoire comprenaient également les performances d’étanchéité statique, une mesure qui n’est pas associée à la fonction principale du TR², a-t-il ajouté. Néanmoins, les résultats ont montré une amélioration des performances minimale de 25 %.

Outre l’avantage principal d’une meilleure étanchéité, le TR² offre également moins de frottement, une réduction du dégagement thermique et une durée de vie plus longue par rapport à ses homologues traditionnels. Ces améliorations sont possibles, car les bagues intérieure et extérieure partagent la charge radiale lorsque le gaz comprimé serre la bague extérieure faisant tangente avec l’axe de la tige.

Le TR² étant disponible pour les clients, CPI n’a pas hésité à l’exposer dans les salons professionnels, ce qui a suscité des réactions positives, selon Jonathan White. Même s’il s’agit du premier nouveau produit d’étanchéité disponible dans la gamme EMISSIONGUARD de CPI, ce ne sera probablement plus le cas longtemps.

CPI travaille sur un nouveau joint statique pour sa gamme EMISSIONGUARD. Surnommé ES³, le joint statique crée un joint sans fuite et est plus petit que ses homologues standards, ce qui facilite l’installation et réduit les risques d’endommagement dans un compresseur en fonctionnement, a affirmé Jonathan White. Même si aucun calendrier n’a été fourni pour la sortie du ES³, il est actuellement en phase de test sur le terrain et fera ses débuts en 2019.

Par DJ Slater

Cet article a été publié pour la première fois dans le numéro de décembre 2018 de CompressorTech. Vous pouvez le consulter ici.